Bises à toutes et tous de SANTIAGO !! Merci pour vos nombreux et chaleureux messages et témoignages d’amitié. C’est certainement ça la magie du Camino, de pouvoir être seul et en même temps de se savoir entouré et porté par tant d’énergie et d’amour. Je vous dédicace ce Chemin.

Je suis arrivé hier à l’heure du déjeuner après une petite balade de 20km, tranquillement. Mon corps s’est aguerri et marcher est devenu une habitude, un besoin, mais je n’ai pas cette fois-ci le syndrome de la perte du sac !! C’est la quatrième fois que je rallie la Praza do Obradoiro, le cœur du centre historique et médiéval de la capitale de la Galice, d’où s’élève la Cathédrale de St-Jacques. Les pèlerins affluent du monde entier pour fouler les pavés de ce lieu consacré en 1211. Depuis 10 ans, plus de 2 millions de personnes ont emprunté le Chemin et plus de 300000 l’année dernière. Derrière les Portugais et les Espagnols, ce sont les Allemands, les Italiens, les Américains et les Britanniques qui sont les plus représentés. Mais, le Camino est toujours plus populaire sur la planète, j’ai même rencontré un couple de Taïwan !!

L’arrivée reste un moment émouvant et magique, l’occasion de rencontres et de retrouvailles. C’est ainsi que j’ai revu, comme je lui avait prédit, mon compagnon Jan, le jeune allemand de la première étape. C’est un autre homme, complètement transfiguré et rayonnant de bonheur, que j’ai serré dans mes bras sur la place. Je suis heureux pour lui, quel changement !! je pense qu’il va revenir chez lui avec de nouvelles motivations, en donnant sans doute un sens différent à sa vie. Comme quoi, je pense sincèrement que se mettre en marche est vraiment salutaire et efficace, et possède un pouvoir thérapeutique étonnant.

Un clin d’œil également à mes amis allemands Stephan et Stephan avec lesquels j’ai fini la soirée au restaurant « La Casa de Manolo ». Depuis le début, du côté de PORTO, nous nous sommes toujours retrouvés de façon tout à fait improbable, que cela en est devenu une évidence !! j’espère que nous nous reverrons, merci à eux pour leur gentillesse, ils m’ont invité hier soir à dîner et offert un cadeau en témoignage de leur amitié.

Voilà, une nouvelle page se tourne, j’ai vécu 11 merveilleuses journées de marche, sous la pluie, le soleil, les pieds dans l’eau (parfois trop !!), dans le vent, les yeux rivés sur l’océan, connecté à la Nature. Quelle belle expérience sur ces chemins chargés de tellement d’histoire et de spiritualité. J’ai même pu me mettre, ces derniers jours, dans la peau de ces légionnaires arpentant la « Via Romana XIX », qui reliait les villes de Bracara Augusta (Braga) à Asturica Augusta (Astorga), découvrant quelques vestiges de ponts, de pavés ou de borne kilométrique et de magnifiques sentiers serpentant dans les bois.

Je reviens heureux et en pleine forme. Je pense que ce n’est qu’un au-revoir car je suis attaché à cette région de la Galicie, tout comme au Portugal, une partie de mes ancêtres vient de ces contrées aux accents celtiques. J’ai en effet un ADN Celte pour 50% (25% Ibère et 25% Irlandais, Gallois, Ecossais). Je suis relié à ce Chemin, pour beaucoup de raisons, pour la plupart inexplicables, et difficiles à mettre en mots. Le Chemin se vit, il est différent pour chacun, il est riche de ses rencontres, de ses partages, de ses joies, de ses peines et de tellement de choses à découvrir en Soi. J’y ai déjà passé plus de 6 mois et parcouru presque 4800 km. J’espère y revenir pour une nouvelle aventure intérieure, et pourquoi pas, un jour plus lointain, avec l’un de mes petits-enfants, Papy doit continuer à faire de la résistance !!

A bientôt pour le Camino-rama que j’ai prévu de mettre en ligne très vite pour vous faire partager mes meilleures photos et vous donner encore plus l’envie de vous mettre en marche. Bon week-end, portez-vous bien.

Besos !!

L’homme doit se libérer d’un excès de travail que le zèle ou l’urgence ont poussé à un tel point, que l’individu n’a plus de temps pour réfléchir sur lui même et sur le sens de sa vie

SENEQUE