A mi-chemin entre BANGKOK et CALCUTTA, j’avais envie de revoir RANGOUN après mon dernier séjour de 2015, dans le cadre des élections générales.

Je profite de ces quelques jours pour marcher à nouveau dans “Downtown”, le coeur historique de l’ancienne capitale de la Birmanie Britannique. Je suis revenu à l’auberge de jeunesse “The Sat”, au 93 Lanmandaw Street, (http://www.sathostelyangon.com). J’ai revu avec joie sa propriétaire Cho Cho, devenue mon amie depuis ma première visite de 2012.

RANGOUN a moins changé durant ses deux dernières années que de 2012 à 2015, si ce n’est la circulation devenue très difficile, la ville est désormais engorgée par des flots continus de véhicules, rendant les déplacements longs et pénibles. L’élan économique semble se poursuivre plus lentement dans l’attente de jours meilleurs, l’allégresse des lendemains de victoire est retombée, beaucoup attendent encore de quitter leur misère quotidienne.

L’espace s’est néanmoins organisé, les rues sont plus propres, il y a beaucoup moins de marchands ambulants sur Sule Road. Je n’ai pas retrouvé les petites cantines improvisées qui ont fait place ….. au stationnement des voitures. C’était pourtant bien sympa et souvent délicieux. J’ai regretté le premier soir, en arrivant de l’aéroport, de ne pas renouer avec cette ambiance unique et bon enfant. Les restaurants, salons de thé et pâtisseries commencent à apparaître, je me suis d’ailleurs laissé tenté par “Parisian”, nouvellement installé, le café est bon et …. les gâteaux également !!

Il n’y a pas trop de touristes hélas, les évènements des derniers mois contribuent sans doute à cette faible fréquentation. C’est dommage, ce magnifique pays mérite mieux. Il ne faut pourtant pas hésiter à venir, les birmans nous attendent et sont prêts à nous faire partager l’amour de leur pays et de leur culture.

J’ai prévu de partir Jeudi, j’ai un vol en soirée pour CALCUTTA si tout se passe bien !!

Car j’ai connu aujourd’hui une nouvelle expérience avec le visa indien, je suis désormais rentré dans la catégorie des spécialistes !! En fait en me suivant vous devriez normalement éviter pas mal de déboires !!

Ne sachant pas trop comment me rendre en Inde, par la route ou par avion, j’ai finalement opté hier pour la deuxième solution. J’ai acheté un billet en ligne à un prix attractif à la compagnie birmane M.A.I. Apparemment le passage à la frontière par la route n’étant pas possible, le choix me paraissait dès lors plus judicieux. Mais le problème, il en fallait un, c’est que le vol est jeudi. Je pensais que, dans la foulée, je pouvais faire ma demande de e-visa en ligne. Quelle ne fut pas ma surprise, devant l’écran, en constatant que toute demande doit se faire au moins 4 jours avant la date de départ …. la “boulette” !!

Pas de panique à bord, restait la solution de l’Ambassade à RANGOUN où je me suis déplacé ce matin, en sachant qu’obtenir un visa en 2 jours c’est pas gagné d’avance …. surtout avec l’Inde, j’ai déjà donné par la passé notamment à KATMANDOU.

Arrivé avant l’heure devant la porte, j’ai la chance qu’une jeune chinoise, qui suivait ma conversation avec un autre demandeur, m’informe de l’obligation de fournir le formulaire dûment complété. L’ambassade ne donne pas de document, je dois me rendre dans une boutique dédiée, située un peu plus loin dans le quartier. Elle m’indique également que le montant à payer est de 103 dollars US, en billets neufs, l’ambassade ne prend pas la monnaie locale. 10 minutes avant l’ouverture du guichet, j’ai donc deux missions : remplir le document et trouver 103 dollars.

Je trouve avec un peu de mal la dite-boutique où là, après quelques minutes, je constate rapidement que le travail va prendre un certain temps. Visiblement le matériel informatique n’est pas de première jeunesse, et je peux comprendre que de compléter un document en langue française ne soit pas un exercice aisé. Je me vois d’ailleurs mal faire la même chose en Birman.

Toujours est-il que j’arrive au bout de mes peines après une certaine attente et que je m’empresse aussitôt de chercher une banque qui puisse me fournir des dollars. Il est déjà 10h et à 11h le service des visas ferme. Les Birmans n’ont pas l’habitude de croiser des individus au pas de course, je saute d’une banque à une autre, plus de dollars dans l’une, ouverture à 11h pour l’autre …. la troisième tentative est enfin la bonne.

Je retourne à l’ambassade avec mon document et mes dollars en poche. Mon premier interlocuteur m’informe que je peux récupérer le visa vendredi !! Le problème c’est que j’envisage de prendre l’avion jeudi ….. Je dois alors gentiment plaider ma cause au guichet. Mon interlocutrice consent de bonne grâce à ce que je le récupère finalement jeudi à 15h, mon vol est à 16h40,  ….. j’imagine déjà le rush pour me rendre à l’aéroport, bon ça c’est pour plus tard.

Revenons au guichet, il est 10h45, mon interlocutrice examine un à un les billets de banque. Au préalable j’ai fourni un listing avec tous les numéros ?? Les billets sont neufs mais elle en refuse un qui ne lui plaît pas. Heureusement il me restait un unique billet de 10 dollars qu’elle m’échange. Mais le plus embêtant arrive, à l’examen du formulaire de demande, mon interlocutrice constate que mon adresse personnelle n’est pas la bonne …. je suis domicilié à l’hôtel à RANGOUN !! Comme il n’est pas possible de corriger à la main, je dois retourner à la boutique !!

Je ne peux blâmer personne, je suis de toute façon à l’origine du problème. Le propriétaire de l’office informatique se remet à la tâche … lentement. Devant ses difficultés, je lui suggère de lui donner un coup de main, il accepte que je prenne le relai au clavier, car il faut recommencer depuis le début !!

11h20 je suis de retour à l’ambassade. Je suis attendu et je peux enfin remettre mon dossier. J’espère maintenant que tout va bien se passer. Prochaine étape, jeudi 15h au guichet pour la récupération du visa. Ensuite, je dois miser sur les compétences d’un bon chauffeur de taxi. Dès jeudi matin je vais me mettre en quête d’un champion du volant équipé d’une bonne voiture. Il faut compter 45 minutes de trajet, sans trop de bouchons !! Je pense aussi demain prévenir la compagnie de mon retard ….. La suite au prochain épisode !!

Enfin, hier soir je suis allé à “Shwedagon Pagoda”, le haut lieu bouddhiste de Birmanie (photos ci-dessous). C’est toujours un grand moment de bonheur et de sérénité de baigner dans cette atmosphère paisible. La nuit, le spectacle est encore plus somptueux, le stupa d’or embrase le ciel et illumine la ville.

Et maintenant, à bientôt en Inde, portez-vous bien !!