bukit-lawang-018

Je suis dans le village de Bukit Lawang, au nord de l’île de Sumatra, aux portes du Parc National du Gunung Leuser. Ce parc de 9500 km2 est l’un des deux endroits, avec l’île de Bornéo, où l’on peut voir encore des Orangs-Outangs en Asie (Indonésie & Malaisie). Exterminés à cause de la déforestation massive au profit des champs de palmiers à huile, les “Hommes de la forêt” sont menacés aujourd’hui d’extinction et ne doivent leur survie qu’à ces territoires désormais protégés.

41000 Orangs-Outangs à Bornéo et 7500 à Sumatra, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Difficile de lutter face à 7 milliards d’humains toujours plus avides et consommateurs irréfléchis … Il serait trop facile de blâmer les Indonésiens au sujet de l’abattage intensif des forêts tropicales, ils ne font que répondre à notre demande. La notion d’interdépendance apparaît dans toute son évidence : l’achat de margarine, biscuits, pâtes chocolatées ou autres friandises, dans nos pays, a un impact sur l’environnement de ces îles. Qui plus est, ce sont d’importantes compagnies occidentales qui contrôlent les gigantesques plantations et ce “juteux” marché de l’huile de palme. A chacun de nous, il appartient aussi de prendre sa part de responsabilité. Soyons de plus en plus vigilant et attentif au quotidien à ce que nous faisons et consommons. Chacun de nos gestes, de nos actes, a immanquablement des répercussions ailleurs.

Je souhaite que mon petit-fils et sa génération puissent encore s’émerveiller, en marchant un jour dans la jungle, et puissent découvrir ces êtres merveilleux, nos cousins les Orangs-Outangs. C’est pour ces derniers que je suis venu jusqu’ici, comme tant d’autres venus de loin. Heureusement, retirer d’importants revenus de l’éco-tourisme est une démarche qui visiblement a conquis la population locale. Chassés ou capturés pour des fins personnels, il y a encore quelques temps, les Orangs-Outangs sont aujourd’hui l’objet, dans le parc, de la plus grande attention. C’est de cette démarche, et de notre passion pour les “Hommes de la forêt”, que résident l’espoir de les voir encore dans le futur.

J’ai eu le bonheur de vivre une formidable expérience, au sein d’un sympathique groupe (8 personnes). Nous avons passé ensemble, gaiement, deux jours et une nuit dans la jungle, à la rencontre de ces êtres fabuleux, si proches de nous. Ces hominidés ont un génome comparable au génome humain à 97%. Observer les Orangs-Outangs, en liberté, dans leur espace naturel, la forêt tropicale, procure une joie intense. Je suis heureux d’avoir pu faire ce trek dont l’organisation s’est avérée sérieuse, accompagné par des guides compétents et passionnés. Le retour à la base en raft de fortune (chambres à air reliées entre-elles !!) nous a procuré quelques sensations rafraîchissantes, clôturant joyeusement notre périple.

Avec l’ascension du Mérapi, j’ai réalisé deux projets qui me tenaient à cœur. Je suis en pleine forme physique avec ces enchaînements d’escalades et de marches sportives. Je vais désormais continuer ce voyage plus tranquillement et séjourner quelques jours sur les rives du Lac Toba. J’ai entendu parler de cet endroit, à travers un échange, il y a 4 ans, au Népal. Pour le moment je savoure le calme du village de Bukit Lawang, la terrasse de mon bungalow donne sur la rivière Bahorok : “Farniente” au programme.

Portez-vous bien et …… n’achetez plus de Nutella !!

 

bukit-lawang-orangs-outans-005