1465202271-2525-ob-ccfd99-dsc-0318
1465202270-2311-ob-2098c0-dsc-03321465202271-8191-ob-02db66-dsc-0350
1465202271-8564-ob-b8b272-csc-0312

Je suis revenu, avec bonheur, sur les rives du Mékong, fil conducteur de mon voyage, je ne l’aurais jamais vraiment quitté depuis PAKSE, au sud du LAOS. Arrivé mardi en début d’après-midi à KAMPONG CHAM, « Le Port des Chams », j’ai retrouvé le plaisir de contempler ce fleuve majestueux depuis la terrasse de la « Mekong Sunrise Guesthouse », bien décidé à profiter de la quiétude de cette petite ville de province. J’ai le sentiment d’être ici dans un CAMBODGE authentique, le tourisme n’a pas encore perverti la population, les premiers contacts me confortent dans cette analyse.

Dès mercredi matin, je suis parti en moto sur les petites routes qui longent le Mékong à la découverte des villages Chams. Cette ethnie est très présente dans la région, les Chams étaient autrefois de puissants hindous, convertis à l’islam au XVIIème siècle. Ils sont hélas aujourd’hui plutôt déshérités, ayant subi la persécution des Khmers rouges.

J’ai vécu une magnifique journée, riche en rencontres, ponctuée de pauses dans les villages ou sur les berges du fleuve. La saison des pluies touche à sa fin, les cultivateurs labourent les champs avec leurs vaches, certains à l’aide d’engins mécaniques, des scènes de vie que je ne me lasse pas d’observer. Partout où je passe, j’ai le même accueil, les gens me sourient, les enfants m’interpellent joyeux et rieurs, c’est un véritable bonheur de vivre ces moments simples au coeur de la campagne cambodgienne.

La route qui mène vers KRATIE est vraiment très belle. Sur une vingtaine de kilomètres, je longe le Mékong et je traverse une succession de petits hameaux de maisons sur pilotis. C’est cet aspect du voyage que je préfère. Je ne suis plus sur un circuit touristique, je suis le spectateur privilégié de la vraie vie. Depuis l’esplanade de la pagode de HANCHEY, perché sur une colline, je profite du superbe panorama sur le fleuve, le soleil décline à l’horizon, il est temps pour moi de rentrer, quelle belle balade.

1465202271-4666-ob-8ac952-dsc-0341

Jeudi, je quitte avec regret KAMPANG CHAM, « tashi delek » !! un bus m’emmène à KRATIE.

A la « Silver Dolphin Guesthouse », je suis à nouveau face au Mékong, l’endroit est aussi calme, la ville de KRATIE est encore plus paisible. Plus j’avance et plus je savoure la tranquillité !!

Comme à KAMPANG CHAM, j’ai loué une moto pour partir à la rencontre des cambodgiens à travers les villages de cette région située au centre du pays.

A nouveau, j’ai été enchanté par les contacts noués, notamment dans la bourgade de Chhlong, bâtie au bord du fleuve, et qui semble ne pas avoir trop évolué depuis l’époque coloniale, quelques maisons délabrées rappellent cette présence du passé.

Je suis aussi venu pour voir les dauphins d’eau douce, « les dauphins de l’Irrawaddy ». La pêche a décimé leur population et ces gentils mammifères sont toujours menacés par les activités humaines sur le Mékong . Aujourd’hui, leur protection semble assurée par l’exploitation touristique et les excursions en barque organisées pour les observer.

Après avoir sillonné les routes du secteur, j’ai terminé ma soirée par cette sortie avec à la clef la promesse d’un merveilleux coucher de soleil sur le fleuve.

Je n’ai pas été déçu, les dauphins étaient au rendez-vous ; certes ils ne font pas de pirouettes comme leurs cousins de mer !! mais contempler ces animaux reste un moment inoubliable, chargé d’émotion.

Sur la barque, les yeux rivés sur la surface de l’eau, je savoure chaque instant, le coucher de soleil est sublime, le bonheur est là devant moi, que pourrais-je vouloir de plus ??

1465202271-9653-ob-903803-dsc-0374
1465202271-5792-ob-1158c1-dsc-03701465202271-3823-ob-c80e60-dsc-0364
1465202274-5751-ob-9a93f2-dsc-03671465202274-1585-ob-855e9f-dsc-0399
1465202275-4049-ob-685eca-dsc-04091465202275-1533-ob-b87ea4-dsc-0443